Emmanuelle Henry

Parcours

ILS ONT DIT

"...les musiciens très bons, Emmanuelle au top avec une voix douce et profonde, bravo !"

"... la voix est très belle, la musique professionnelle, les invités ont apprécié."

"Quelle justesse, quelle douceur dans la voix !"

"...the voice and the rhythm are everything; they are really great."

Emmanuelle Henry se souvient de sa toute première émotion musicale aux alentours de 3 ans. Elle se revoit allongée dans le salon familial demandant à son père de mettre en boucle le canon de Pachelbel sur la platine 33 tours.

Puis Emmanuelle demande à prendre des cours de piano. La pratique de cet instrument développe sa sensibilité et particulièrement son oreille musicale qui, alliée à l’écoute assidue de disques comme ceux de Tom Jobim, Chet Baker ou Claude Nougaro, lui ont permis d’appréhender les harmonies musicales complexes propres au jazz et à la musique brésilienne.

Son âme créative de plus en plus attachée à l’improvisation est déclenchée par sa deuxième grande émotion musicale à l’âge de 10 ans quand elle entend The Köln Concert du pianiste de jazz Keith Jarrett, album qu’elle connaît par coeur encore aujourd’hui.

 

Au fil de son parcours, la voix l’attire et l’emmène ainsi peu à peu vers le chant en soliste comme expression de vie et de joie.

Elle se forme auprès des meilleurs pédagogues en jazz vocal. Emmanuelle vit une libération de la voix par l’improvisation auprès du jazz libre et moderne de David Linx qui lui a permis de construire son identité de chanteuse sans esbroufe, sans effets, avec sincérité, authenticité et personnalité. Sa voix naturelle, cristalline, riche d’harmoniques lui donne un timbre particulier emprunt de douceur et de gravité.

Membre du groupe vocal a capella Fretless composé de 5 chanteurs, Emmanuelle développe aussi son propre projet sous son nom avec un programme issu de son répertoire de plus de 150 chansons tour à tour mélancoliques et joyeuses.

Forte de ces ambiances musicales variées, elle aime chanter avec des musiciens, établir avec eux un vrai dialogue aux multiples surprises et contrastes le tout dans une grande liberté d’expression et d’improvisation, aussi bien en duo qu’en sextet.

On retrouve aussi cette proximité dans les échanges qu’elle établit avec le public à travers les chansons qu’elle présente et les anecdotes qui leur sont liées, pendant ou après le concert.